HISTOIRE DE VALAIS

 


UN VILLAGE ANCIEN

 

Valais tire son origine du nom "val", territoire drainé par un cours d'eau.

Il n'y a pas si longtemps, on disait "Le Vallais".

 

Le village recense plusieurs maisons centenaires, certaines trouvant même leurs origines au XVIe siècle.
C'est à cette époque que M. de Launay, notable de la commune, fit construire une maison en pierre à son fils cadet ; à cette époque, seul l'aîné héritait ;

aussi était-ce là, sans doute, une sorte de compensation.

Cette "maison de cadet" devait avoir fière allure dans un temps où l'habitat rural restait très sommaire. 

Les murs de maison existent encore ; des travaux sont en cours pour redonner vie à cette demeure.

 

Ancienne maison de cadet (en ruine, sur la photo)
Ancienne maison de cadet (en ruine, sur la photo)

UNE POPULATION ASSEZ IMPORTANTE A LA FIN DU XIXe SIECLE

 

 En 1862, le village comptait près de 100 habitants.

En cliquant sur l'illustration ci-dessous, vous découvrirez le nom des différents habitants de Valais entre 1846 et 1931.

 

EVOLUTION DE LA POPULATION DE VALAIS

entre 1846 et 1931


 UN ACTIVITE ESSENTIELLEMENT AGRICOLE

 

Après la Seconde Guerre Mondiale, le village compte environ dix fermes, dont la plupart de taille modeste. Chaque fermier cultive quelques terres environnantes, élève un ou deux cochons et quelques vaches (les fermes les plus importantes possèdent une dizaine de bovins).

Le village a son charpentier (famille Chéneau), dont la maison renferme justement, dans une niche votive, une statue de saint Joseph. Cette même maison accueillait une épicerie de village (la seule de la Pâquelais extérieure au bourg).


L'EVOLUTION DES TERRES CULTIVEES

 

Les terres qui entourent le village ont très longtemps été cultivées ; depuis les arbres ont poussé, comme en témoignent les deux photos ci-dessous (respectivement datées de 1949 et 2012), extraites du site "La Loire-Atlantique vue du ciel".

 



LES BATTAGES

 

Les fermiers se sont regroupés pour les battages.

Les femmes et les jeunes filles apportent le repas qu'elles ont préparé (soupe, pot-au-feu, blanquette...).

Repas au moment des battages (Valais)
Repas au moment des battages (Valais)

Poursuivez votre visite en cliquant sur le titre ci-dessous :